Pochette à savon

 

Bonjour à tous,

Il est temps de parler d’un sujet qui me tient à coeur, notre planète.

Il y a bientôt 2 ans, M. Lily’s Hooks et moi avons eu la chance de découvrir Bali pour notre voyage de noce.

Bali c’est des paysages magnifiques, des couleurs incroyables et des gens plus gentils les uns que les autres. Mais derrière les images de cartes postales il y a les déchets et la pollution.

Avant l’apparition du plastique, les balinais mangeaient dans des feuilles de bananier. Une fois le repas terminé les feuilles de bananiers retournaient à la terre. Puis le plastique est venu remplacer les feuilles de bananiers, mais l’habitude de jeter le récipient une fois le repas terminé n’a pas changé.

C’est vrai que notre voyage n’avait rien du guide du routard, nous avions une guide (un puit de savoir! elle était géniale), un chauffeur et avons fait le tour de l’île en allant d’hôtel en hôtel. Nous avons effectivement peu côtoyé les locaux mais avons avalé beaucoup de route et croisés bon nombre de champs de plastique qui nous ont fait réfléchir sur notre mode de consommation.

Nous avons quand même passé du temps avec des habitants de l’île. Et notamment à l’occasion d’une randonnée destinée à nous faire connaître les habitants d’un village reculé dans les montagnes (une association suisse oeuvre pour aider la population à gagner de l’argent en proposant divers ateliers, vannerie, crochet (!) et production de noix de cajou) nous avons été guidé par une femme agée et un jeune guide provenant de Java. Le guide nous avait préparé une collation et fourni des bouteilles d’eau (malheureusement il est fortement déconseillé à nos estomacs européens fragiles de consommer l’eau du robinet). En chemin, une fois la bouteille d’eau terminée M. Lily’s Hooks à soigneusement rangé la bouteille vide dans son sac pour la jeter une fois rentrés à l’hôtel.

La femme, lui a repris la bouteille et la déposée parterre. Nous avons protestés, en essayant de leur expliquer qu’il ne fallait pas laisser les déchets dans la nature. La femme a gardé la bouteille quelques mètres et l’a à nouveau déposée dans un coin en nous disant qu’un de ses petits-enfants allait venir la chercher plus tard. Nous étions au milieu de nulle part et avons été contraint de laisser tomber, il valait mieux ne pas se mettre à dos notre guide au beau milieu d’une randonnée sur un volcan…

Cet épisode nous a encore fait plus réfléchir et une fois rentrés à la maison avons commencé à chercher le plus d’alternatives possibles au tout jetable. Et à nous intéresser au zéro déchet. Mais c’est un autre sujet dont je vous parlerais peut-être un jour.

Nous allons donc commencer une série de projets visant à remplacer des objets du quotidien qui peuvent être remplacé par des alternatives durable.

Une petite étape toute simple à passer pour limiter un peu ses déchets, est de remplacer le gel douche par un savon solide. Il en existe des tas, de toutes les formes, de toutes sortes de parfums et aux vertus diverses.

Et surtout, pas de déchets ! Et afin de pouvoir utiliser son pain de savon jusqu’au bout, je vous propose de créer un petit sac à savon en coton. Le sac fait aussi office de Loofa et une fois que le savon arrive au bout on peut toujours l’utiliser puisqu’il est bien emmailloté dans son petit sac.

Vous êtes prêts ?

Avec le coton de votre choix et le crochet qui correspond :

On commence par un chaînette de 26 ml

Faire ensuite 1ms dans chacune des ms en commençant dans la 2e ml à partir du crochet

Arrivé au bout du rang faire 2ml, sautez la 1re maille et faire 1ms dans la ms suivante, 2ml, sauter la ms suivante, 1ms et ainsi de suite jusqu’à la fin du rang.

Répéter cette étape jusqu’à ce que vous puissiez emballer votre savon.

Fermer ensuite le sac à l’aide de ms en laissant une ouverture en haut.

 

Puis faire une chaînette pour former une cordelette afin de fermer le sac et de pouvoir l’accrocher dans la douche.

Et voilà

Comme d’habitude n’hésitez pas à partager vos créations avec le #lilyshooks

Bon crochet.

Tania

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*